Une démarche portée par :
Une démarche portée par :
Haut
de page

La démarche Agrilogique
en questions !

Nous sommes avant tout des agriculteurs coopérateurs investis dans une agriculture durable et vertueuse. La qualité des sols est bien sûr quelque chose d’essentiel à préserver pour nous. C’est la raison pour laquelle nous sommes engagés dans la démarche Agrilogique, qui va dans le bon sens pour nous et pour le consommateur.

Pour réussir ce pari, nous sommes accompagnés par les agronomes de la coopérative, qui nous accompagnent et nous conseillent au quotidien pour adopter les meilleures techniques et solutions innovantes.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Une agriculture respectueuse de la nature, c’est relier respect de l’environnement avec nos bonnes pratiques et techniques agricoles. Cela repose sur quatre grands principes culturaux (favoriser la biodiversité, promouvoir la fertilisation organique et minérale, privilégier l’agriculture de précision, favoriser les alternatives à la chimie pour une protection naturelle des cultures) et notre cinquième engagement porte sur des emballages écoconçus.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici

Nous faisons contrôler l’ensemble de la démarche Agrilogique par un organisme de contrôle externe. Les analyses de résidus sont, quant à elles, réalisées par des laboratoires indépendants agréés COFRAC. Ainsi, le respect du cahier des charges est vérifié depuis le champ jusqu’à nos ateliers de conditionnement.

Nous essayons d’avoir le spectre d’analyse le plus large possible et recherchons plus de 450 molécules différentes. Nos analyses couvrent toutes les substances actives connues encore utilisées, y compris de nombreuses substances interdites en Europe, et les substances actives obsolètes qui sont persistantes dans l’environnement. Notre liste évolue en fonction des progrès des laboratoires d’analyses. Même les pesticides autorisés en bio sont recherchés.

Notre objectif est que tous les résidus de pesticides recherchés soient inférieurs à la limite de quantification (LQ), qui est la plus petite valeur quantifiable par un laboratoire. Aujourd’hui, les instruments de mesure savent repérer jusqu’à 0,00001 g/kg, ce qui est l’équivalent de 4 morceaux de sucre dans une piscine olympique. Dans notre démarche de progrès permanent, nous nous engageons à être toujours en dessous de la limite.

Nous nous imposons ce degré d’exigence pour pouvoir garantir à la fois le sans résidu de pesticides, et le respect de l’environnement pour l’ensemble de la démarche.

Toutes les substances actives sont caractérisées au niveau de leur aptitude à la dégradation. Les mécanismes de dégradations peuvent être différents : physique (lumière), chimique (pH, hydrolyse, oxydation) ou biologique (enzymatique). Par exemple, notre cahier des charges permet un fonctionnement plus efficace des micro-organismes du sol qui vont digérer les pesticides présents dans le sol. D’autre part, les substances persistantes sont maintenant interdites, soit au niveau européen, soit dans notre cahier des charges, qui va plus loin que la réglementation.

Toutes les initiatives limitant l’utilisation de pesticides de synthèse vont dans le bon sens d’après nous. Notre démarche Agrilogique a la volonté d’aller plus loin. Elle incarne les valeurs de notre modèle coopératif avec des agriculteurs engagés et accompagnés. Leurs efforts et leurs productions sont ainsi valorisés à travers des marques dont ils sont fiers. C’est une démarche dynamique qui vise à accompagner les progrès de l’agriculture en intégrant les dernières évolutions techniques, bref une agriculture d’avenir qui s’engage.

L’agriculture conventionnelle est la méthode de production traditionnelle la plus répandue. Elle a recours à un usage raisonné des produits phytosanitaires, pour prévenir les maladies et les insectes nuisibles aux cultures, dans les limites encadrées par la législation pour garantir notre santé. Chez Agrial, nous sommes engagés dans une agriculture de pleine terre et sur la mise en place de bonnes pratiques agricoles, chaque jour plus durables et responsables (Global GAP « Good Agricultural Practices », LEAF « Linking Environment And Farming »).

L’agriculture biologique respecte un cahier des charges qui exclut notamment le recours aux produits chimiques de synthèse pour la protection et la fertilisation des cultures. C’est une obligation de moyens, dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. La conversion d’une parcelle en agriculture biologique prend 2 à 3 ans en fonction du type de culture à partir du moment où l’agriculteur respecte rigoureusement les pratiques agricoles pour l’obtention du label bio.

Agrilogique propose une agriculture alternative. C’est la synthèse de nos meilleures pratiques agricoles et techniques les plus innovantes qui, combinées, permettent de vous proposer des légumes frais, bons et sans résidu de pesticides. C’est une démarche complète, basée sur la préservation des sols et du milieu dans lequel poussent nos cultures, pour n’intervenir qu’en dernier recours, en privilégiant les méthodes alternatives aux produits phytosanitaires pour protéger nos récoltes. Cette démarche est menée par des agriculteurs engagés et conseillés par les agronomes de la coopérative. Toute la démarche est contrôlée par un organisme externe, et chaque lot Agrilogique est garanti sans résidu de pesticides par un laboratoire indépendant. C’est donc une obligation de moyens et de résultats.

Le bio est une obligation de moyens : le producteur doit respecter un cahier des charges spécifique qui interdit entre autres, tous les produits issus de la chimie de synthèse. C’est une bonne réponse à une demande consommateur, mais très contraignante et risquée pour l’agriculteur par rapport aux aléas climatiques. Agrilogique est une démarche alternative qui s’oblige à des moyens agronomiques respectueux de la nature. Si l’usage de la chimie s’avérait nécessaire, alors les conditions d’utilisation en sont fortement resserrées pour pouvoir garantir des produits finis sans résidu de pesticides. On est donc dans une obligation de moyens ET de résultats.

Les personnes présentes sur les vidéos sont bien sûr de vrais agriculteurs et techniciens de production de chez nous. Nous en profitons pour les remercier chaleureusement pour s’être prêtés à l’exercice. Ils représentent fièrement qui nous sommes.